Vaccin Gardasil: plaintes classées sans suite

Le parquet du TGI de Paris classe sans suite les plaintes de jeunes femmes ayant déclaré des effets secondaires graves après une vaccination par l'antipapillomavirus (HPV) Gardasil (Sanofi Pasteur-MSD).


Pour son classement sans suite, le parquet  du tribunal de grande instance (TGI) de Paris s'est basé sur des études scientifiques et sur un rapport de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui ne montre pas d'augmentation de risque de maladies auto-immunes chez les femmes vaccinées en l'absence de preuve que les pathologies des plaignantes aient un lien avec la vaccination.


Réagissant dans un communiqué à ce classement sans suite, Sanofi Pasteur-MSD se félicite de cette décision, qui "vient confirmer que la mise en cause du vaccin Gardasil était sans fondement" et "est par ailleurs conforme aux positions des autorités de santé françaises et internationales qui recommandent la vaccination par Gardasil".