Vaccination des grands prématurés. Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique (GPIP)

GPIP.
Is the new vaccination schedule recommended in
France adapted to premature babies?
Le nouveau calendrier vaccinal est-il adapté à l’ancien
prématuré ? Cliquez ici
Le calendrier vaccinal 2013 répondant à un objectif de simplification à efficacité comparable, a diminué le nombre
d’injections recommandées et a en particulier supprimé l’injection effectuée à l’âge de trois mois en population générale. En
dehors de la prévention des infections invasives à pneumocoque pour laquelle il est recommandé de maintenir trois doses
en primovaccination, la vaccination du prématuré n’est pas abordée dans ce nouveau calendrier. Les grands prématurés
peuvent-ils bénéficier de ce nouveau calendrier ou doit-on maintenir chez eux trois injections ? L’objectif de ce travail est
de préciser ce point à travers les données disponibles dans la littérature. Les enfants nés prématurément et surtout les
« grands prématurés » nés avant 33 SA sont des enfants à haut risque de contracter des infections dont certaines peuvent
être prévenues parla vaccination. Pourles valences coqueluche, pneumocoque, Hib, hépatite B quels que soient les critères
d’immunogénicité retenus, elle est nettement moins bonne chez les grands prématurés que chez les nouveau-nés à terme.
Bien qu’il n’y ait pas de preuve clinique, ceci fait craindre que le passage à deux doses ne permette pas d’une part, de
protéger suffisamment à court terme et, d’autre part, laisse craindre une moins bonne réponse immunitaire après le rappel
à 11 mois. Compte tenu de ces données, le GPIP prend position pour le maintien d’une primo-vaccination à 3 doses à 2,3 et
4 mois pour les prématurés de moins de 33 semaines.
 
The French 2013 immunization schedule having a goal of simplification with comparable efficacy, has decreased the number
of injections and removed the injection performed at three months of age in the general population. Apart from the
prevention of invasive pneumococcal infections for which it isrecommended to maintain three dose primary immunization,
vaccination of premature is not addressed in this new calendar. Can the extremely preterm infants (< 33 weeks of
gestational age) benefit from this new schedule or should we keep them in three injections schedule? The objective of this
paper is to clarify this point through the data available in the literature. Children born prematurely and especially the
‘‘extremely premature’’ born before 33 weeks are at high risk of infections, some of them are preventable by immunization.
Although there is no clinical evidence, for pertussis, pneumococcus, Haemophilus influenzae b, hepatitis B, whatever the
immunogenicity criteria, immunogenicity is significantly lower in preterm than in term newborn after 3 doses primary
schedule. Thislowerimmunogenicity raises concerns about the transition to two doses, about the ability to give short term
protection and booster responses. Given these data, GPIP takes the position for maintaining a primary 3-dose vaccination
at 2.3 and 4 months for premature infants less than 33 weeks.

 

 

Date: 
Jeudi, 18 Septembre, 2014
Auteur: 
GPIP
Thème: